Livraison GRATUITE à 100$ d’achat
20 mai 2022

Se protéger du soleil en toute simplicité !

Esthétique Julie Gagné
Woman applying sunscreen lotion at the swimming pool

La venue du printemps, c’est libérateur, rempli de légèreté et de renouveaux.  

L’extérieur t’appel, flâner sur une terrasse te rend fébrile et la planification de tes vacances et des lieux à explorer te donnent espoir en un repos tant mérité.  

Et voilà qu’une idée se pointe le bout du nez, celle de te protéger du soleil. Tu l’aimes, mais tu ne veux pas brûler ni pour autant t’empêcher d’orner un teint légèrement basané.  

Comment t’y retrouvé et bien te protéger ? 

Tout d’abord, démêlons les fameux FPS (facteur de protection solaire).  

En fait, ce qu’ils déterminent, c’est le temps d’exposition au soleil nécessaire avant que votre peau brûle. Ouah! Ça sent le brûlé. Mais non, parce que tu te protéges. 

Qu’est-ce qui fait en sorte que tu brûles ou, préférablement, que tu bonzes ? 

Ce sont les UVB qui sont responsables de ce phénomène. Les FPS remplissent donc la fonction de bloquer ces UVB et, au contraire de ce que l’on pourrait croire, la différence entre un FPS 30 et un FPS 60 est minime.  

Voici la protection procurée par chaque type d’écran solaire :  

Little girl with bottle of sun cream sitting at tropical beach

  • Un FPS 15 bloque en moyenne 93% des UVB 
  • Un FPS 30 bloque en moyenne 97% des UVB 
  • Un FPS 60 bloque en moyenne 98% des UVB 
  • Un FPS 70 bloque en moyenne 98,3% des UVB 

La différence entre chaque FPS est minime n’est-ce pas ? Pourtant, on aurait cru le contraire et je te comprends totalement. La bonne nouvelle est que peu importe ta préférence, tu es protégé des rayons UVB.  

Ce qui est très important cependant est d’opter pour un écran solaire à ‘’large spectre’’ afin de te protéger des rayons UVB et UVA 

Quelle formule dois-tu choisir : crème, écran, spray, minéral ou chimique ? (Quel casse-tête !) 

Laissez-moi te démêler tout cela très rapidement.  

Tout d’abord, l’important réside dans le fait de privilégier l’origine minérale versus chimique.  

Les écrans solaires à base de minéraux font rebondir les rayons UVB et UVA à la surface de la peau. En fait, ils agissent comme un vêtement avec lequel tu te serais couvert.  

En contrepartie, les écrans solaires chimiques absorbent les rayons UVB et UVA pour finalement les répartir uniformément dans le corps. À long terme, c’est beaucoup plus nocif que l’effet rebondissant des écrans solaires à base de minéraux.  

Ensuite, la clé du succès d’une protection fiable, bonne pour la santé et adaptée à tous est de réappliquer de la crème solaire aux 2 heures et d’en appliquer une quantité suffisante selon la recommandation écrite sur le contenant.  

Voilà, tu es protégée et prête pour une belle balade à l’extérieure.  

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Voir aussi

back view of nude woman sitting in bed

Le dos, ce mal aimé !

28 septembre 2022
ban-neurospa

Le NeuroSpa, une technologie québécoise anti-stress

24 septembre 2022
Panier

Offre Spéciale

15%

de rabais

sur votre prochain achat en ligne en vous abonnant à notre infolettre!